Présentation de travail de mémoire auprès des requérant-e-s d’asile débouté-e-s de l’Ass. Passerelles par Mme Nelly Joost

Nelly JoostUne situation discriminante et déshumanisante à dénoncer en Europe, en Suisse et à Fribourg. Cette présentation prévue en mars dernier est reportée à une date ultérieure.  Voici son témoignage.                                                                                                                    « J’arrive en septembre 2019 à l’association Passerelles. Six mois auparavant, je n’avais pas connaissance de l’existence de cette association. À la recherche d’un terrain d’étude pour mon travail de recherche, une amie m’a orientée vers Passerelles qui se veut faire le pont entre les migrants et la population d’accueil. Dans cette association, j’ai rapidement rencontré les personnes que je voulais comme participants à ma recherche.

Mes semaines d’observation sur ce terrain ont été plus que fructueuses. J’ai participé à l’accueil des personnes qui fréquentent le lieu. L’une des activités de Passerelles consiste  l’accompagnement pour la rédaction de lettre de motivation et Curriculum vitae de toute personne faisant la demande. Ainsi, cela m’a permis de rencontrer des personnes au parcours de vie riche et émouvant. Parmi elles, se sont présentées des personnes ayant traversé la méditerranée, laissant époux-se derrière elles et souvent des enfants. Le déplacement des êtres humains, outre l’actualité sur la migration, est une nécessité fondamentale comme j’ai pu le percevoir dans les récits.

À Passerelles, j’ai trouvé le partage, notamment autour des activités à thème ou des Repas’serelles qui ont lieu tous les vendredis. Les Repas’selles c’est l’occasion de voyager dans un pays différent d’Afrique ou d’autres continents en échangeant avec l’autre. Ce sont des moments privilégiés et importants pour la société suisse car ils permettent aux différentes personnes, habituées ou non, isolées ou entourées, de créer du lien. À travers le partage, on découvre ce qui est du commun et cela rompt gentiment mais sûrement les préjugés de ce que l’on considère comme « étranger ». J’ai apprécié mon expérience à Passerelles parce qu’elle m’a permis de rencontrer des personnes dans la ville de Fribourg. Enrichie de cette expérience tant sur le plan social que culinaire, Passerelles est un lieu qui marque et dont on a envie de revenir pour revivre de chaleureuses rencontres. C’est un lieu qui m’a offert un terrain pour mener à bien ma recherche.

Merci à Passerelles de m’avoir reçue comme l’une des vôtres et de m’accueillir encore lorsque je suis de passage. Bravo aux courageux bénévoles, bien que les fonds de soutien ne soient pas toujours au rendez-vous, au moins on est sûr de vous retrouver lorsqu’on franchit le seuil de la porte de Passerelles. Votre accueil m’a aussi donné envie de m’engager dans le bénévolat afin de vous aider à poursuivre votre mission sociale, en reconnaissant avant tout en chacun, l’être humain avant son statut. »

Nelly Joost, bénévole à Passerelles depuis 2020

Nelly Joost – TRAVAIL DE MASTER validé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s